Sel & Savoir-faire

Le sel, conservateur de fourrage

Limiter le développement des bactéries

Le pouvoir déshydratant du sel est mis à profit pour la conservation du foin et des ensilages, son adjonction permettant de plus d’apporter le sodium qui leur fait défaut et d’améliorer leur appétibilité. Il conserve le fourrage sec et le rend plus savoureux en favorisant la valeur nutritive et en diminuant les pertes.
Dans le cas du fourrage humide, le sel a une action bactériostatique et freine le développement de microorganismes indésirables (provoquant moisissures et fermentation du fourrage).

Les commentaires sont fermés.