Sel & Savoir-faire

Sel & Industrie chimique

Chlore et soude

Le sel est à l’origine de nombreux produits utiles à notre vie quotidienne (papier, encre, objets en plastique…), notre santé (poche pour perfusion, fil pour suture…) et notre hygiène (savon, lessive, eau de Javel…).

La chimie, grande consommatrice de sel

L’industrie chimique consomme la majeure partie du sel utilisé en France. Le sel sert, en particulier, à obtenir par électrolyse deux matières premières essentielles à la chimie : le chlore et la soude caustique. Le sel est aussi utilisé pour produire du carbonate de sodium.

Du sel transformé en chlore et en soude

Le sel ou chlorure de sodium (NaCl) est constitué de deux ions : l’ion chlorure (Cl-) et l’ion sodium (Na+). Pour les séparer, l’industrie utilise un procédé nommé électrolyse qui consiste à faire passer un courant électrique dans une solution d’eau salée pour obtenir du chlore, sous forme gazeuse, de la soude caustique et de l’hydrogène.

Le chlore : eau de Javel et PVC

Le chlore est un gaz jaune verdâtre de la famille des halogènes (comme le fluor ou l’iode, par exemple). C’est un des grands produits de base de la chimie qui contribue, pour une large part, à notre santé et notre confort quotidien. Il permet de fabriquer des produits désinfectants ou blanchissants (eau de Javel), des solvants utilisés dans l’industrie pharmaceutique, des plastiques (PVC, nylon)

Télécharger les exemples d’applications du chlore (source Syndicat des halogènes et dérivés)

La soude caustique : savon et papier

La soude est un corps solide blanc, translucide, utilisé comme matière première dans l’industrie des savons et détergents, de la pâte à papier (fabrication et blanchiment), de la métallurgie (production d’aluminium), des colorants (encres, peintures)…

Télécharger les exemples d’applications de la soude caustique (source Syndicat des halogènes et dérivés)

Références :

  • Syndicat des halogènes et dérivés

Les commentaires sont fermés.