Un sel… des sels

Le sel gemme

Mines de sel : des galeries dans le sel gemme

Le sel est extrait de couches de sel gemme de plusieurs mètres d’épaisseur. En France, seule la mine de St Nicolas à Varangéville, en Lorraine, est encore en activité.

1. L’accès à la mine se fait par un puits vertical. Dans le sous-sol, un réseau de galeries a été creusé, laissant en place des piliers de sel qui assurent la stabilité des terrains.

2. A la base de la galerie et sur toute sa largeur, un engin mécanisé (haveuse) pratique une saignée de 3 à 4 mètres de profondeur.

3. Des trous de même profondeur sont percés horizontalement au-dessus de la saignée. Les mineurs y introduisent des explosifs.

4. Lors du tir, environ 500 tonnes de sel sont abattues.

5. Après le tir, la tenue du toit est renforcée. Le sel est concassé, broyé et criblé. Il est acheminé en surface au moyen de grandes bennes (les skips) pouvant charrier 20 tonnes de sel chacune.

6. Le sel gemme est stocké en vrac ou conditionné.

 

Galerie de la mine de sel de Varangéville (Meurthe-et-Moselle) © Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est Havage © DR

Forage dans la mine de Varangéville (Meurthe-et-Moselle) © Youssef Larayedh pour la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est Chargement du sel © DR
Renforcement du toit  © DR
Renforcement du toit © DR Stockage du sel © DR
Schéma général de l’extraction de sel gemme par technique minière © CSF

 

Les commentaires sont fermés.