Un sel… des sels

Panorama des modes de production

Deux origines de production

Le sel marin est récolté sur les côtes disposant de sols plats et imperméables, bénéficiant d’un climat favorable à une évaporation maximale pendant les mois chauds. En France, le sel marin est produit en Méditerranée (Aigues-Mortes, Salin-de-Giraud,…) et sur le littoral atlantique réchauffé par le Gulf Stream (Guérande, Ré, Noirmoutier…).

Le sel minier est extrait de gisements souterrains formés de couches de sel marin fossile. Les principaux gisements français de sel gemme se concentrent sur un axe Rhin-Rhône (Alsace, Lorraine, Bresse, Drôme, Provence) et le long des Pyrénées (Midi-Pyrénées et Aquitaine) correspondant aux bassins salifères formés aux temps géologiques (Trias et Oligocène).

 

FRANCE_REGIONS_241213

                                                           Cliquer sur la carte pour zoomer

 

Quatre méthodes de production en France

  • La méthode agricole permet de récolter des cristaux de sel marin et la fleur de sel à partir de l’eau de mer.
  • La technique minière est choisie lorsque le gisement souterrain présente une couche de sel suffisamment épaisse pour en extraire des cristaux de sel gemme, comme on le ferait pour un minerai.
  • L’exploitation du sel par dissolution est la méthode utilisée lorsque la couche de sel est plus profonde. Elle consiste à injecter de l’eau douce dans la couche de sel afin de récupérer en surface une solution saturée en sel : la saumure. Cette saumure peut être utilisée comme matière première par l’industrie chimique ou cristallisée en sel ignigène.
  • La production de sel ignigène reprend la même méthode que l’exploitation du sel par dissolution mais la saumure est alors acheminée dans des évaporateurs pour produire du sel cristallisé.

     

    Les différentes méthodes de production du sel

     

     

 

 

Les commentaires sont fermés.